Actualités importantes
Patrick Reed a fait tomber Rory McIlroy
Actualités importantes

Europe

L’Europe prête pour la bataille

L'Europe avait tout pour conserver la Ryder Cup lorsque la 41è édition du plus grand événement de golf se dirigeait vers sa fin au Hazeltine National.

Le capitaine Darren Clarke avait envoyé des joueurs chevronnés et des rookies très performants dans les premiers matchs en simple dans l’espoir d’un départ en flèche pour l’Europe en vue de rattraper les 7½ points nécessaires pour conserver le trophée.

Cette tactique a porté ses fruits au début, Henrik Stenson battant Jordan Spieth 3 contre 2 et Thomas Pieters l’emportant sur JB Holmes avec le même score pour gagner quatre points sur cinq dans ses débuts à la Ryder Cup.

Rory McIlroy a été battu d’un trou par Patrick Reed dans le premier match, mais avec Rafa Cabrera Bello à deux trous d’avance sur trois trous à jouer contre Jimmy Walker, tout s’annonçait bien pour l’Europe dans la première moitié des matchs.

Il n’en était malheureusement pas de même dans le bas du tableau, l’Europe accusant quatre trous de retard dans un match, deux dans quatre autres et un dans un autre, ce qui signifiait qu’un énorme revirement de situation était nécessaire pour empêcher que la coupe revienne du côté américain pour la première fois en huit ans.

Reed et McIlroy avaient été pendant toute la semaine les joueurs phares de leur équipe et ont offert neuf premiers trous d’excellente qualité en produisant à eux deux huit birdies et un eagle pour finir l’aller à égalité.

Un coup brillamment sauvé par Reed associé à un birdie de McIlroy a donné un trou d’avance à l’Américain tandis qu’un deuxième beau rattrapage lui a donné une avance irrattrapable au 16 avant que McIlroy riposte au suivant, le dernier étant partagé.

Un putt remarquable au neuf a donné un trou d’avance à Stenson contre Spieth. Il a creusé son avance au 11 et au 13 avec un eagle sur le 16è trou, concluant les choses avec l’Américain dans l’eau.

Pieters et Holmes étaient à égalité à mi-partie, mais c’est l’arbre qui cache la forêt, le Belge ayant riposté après avoir concédé les deux premiers trous pour reprendre la tête avant un birdie de Homes sur le neuf.

Pieters a ensuite gagné sa journée en faisant sept grâce à un birdie sur le 11, le 14 et le 16 pour sceller une victoire sans partage.

Danny Willett avait quatre trous de retard avec six à jouer contre Brooks Koepka, tandis qu’Andy Sullivan, Chris Wood, Martin Kaymer et Matthew Fitzpatrick avaient chacun deux trous de retard dans leur match.

Sergio Garcia accusait un trou de retard derrière Phil Mickelson avec quatre à jouer, tandis que Justin Rose et Lee Westwood étaient tous deux à égalité avec Rickie Fowler et Ryan Moore.