Actualités importantes
Thomas Pieters et l'équipe Europe devront être au sommet de leur forme dans les simples de dimanche.
Actualités importantes

Europe 2016

L'Europe face à une bataille difficile

L'équipe européenne va devoir faire un autre remarquable retour sur le sol américain si elle veut remporter une quatrième Ryder Cup consécutive au Hazeltine National.

Souvenez-vous, il y a quatre ans, à Chicago, lorsque les hommes de José María Olazábal ont rattrapé un retard de 10-6 pour s'imposer le jour de la finale 14½-13½ ; nous avions appelé ça, le Miracle de Medinah.

Les chances ne joueront certainement pas trop contre l'Europe ce dimanche mais ils vont entamer les 12 parties en simple avec un retard de 9½-6½ après avoir perdu 3-1 la session à quatre balles de samedi après-midi.

Cela représente toujours une bataille exceptionnelle après avoir été blanchi lors de la première session de vendredi. Avec une combinaison d'anciens vainqueurs et de débutants affamés dans ses rangs, le capitaine Darren Clarke a encore une chance de ramener le trophée à la maison.

La quatrième session a bien commencé avec Rory McIlroy et Thomas Pieters qui ont remporté leur troisième point ensemble face à Dustin Johnson et Brooks Koepka et en ce moment-même, l'Europe était revenue à égalité 6½-6½ dans le tournoi.



Les américains vont pousser pour prendre les trois matchs restants ; cependant, JB Holmes et Ryan Moore a battu d'un point Lee Westwood et Danny Willett, Sergio Garcia et Martin Kaymer sont redescendus 2 et 1 face à Matt Kuchar et Phil Mickelson. Patrick Reed et Jordan Spieth, quant à eux, ont battu Justin Rose et Henrik Stenson avec le même score.

McIlroy et Pieters jouaient leur troisième match consécutif après leur victoire dans les matchs en quatre balles de vendredi et les foursomes de samedi lorsque McIlroy a posé un jalon au second trou en rentrant un putt de 35 pieds pour passer à plus un.

Ensuite, Pieters, en deux sur le green du cinquième trou, jouable au driver, a fait un magnifique eagle puis les américains ont fait un bogey au huitième trou avant que McIlroy ne réussisse une approche qui a fait prendre à l'Europe quatre points d'avance.

Johnson a enchaîné deux birdies aux trous numéros 11 et 12 qui ont permis de réduire l'écart mais les trous suivants inscrits depuis six pieds et 12 par Pieters annonçaient une dormie à quatre points.

Des birdies ont suivi aux trous 15 et 16 pour les américains mais McIlroy étant dans l'eau, Pieters a fait une magnifique frappe pour réussir un birdie au par-trois du trou numéro 17.

« C'était incroyable, » a déclaré McIlroy. « Je pense que nous nous sommes vraiment bien complétés tout au long de la journée, comme hier dans les matchs en quatre balles.

« Nous avons tous les deux pris un très bon départ. J'ai en quelque sorte bien continué dans les courbes puis j'ai disparu sur les derniers trous mais Thomas a parfaitement pris la relève. »

Pieters a ajouté : « Je suis très content de réaliser beaucoup de putts, c'est ce qui va nous faire gagner des points puis des matchs. J'espère vraiment pouvoir continuer sur cette lancée demain. »

L'Europe a souffert à la fin du deuxième match car ils étaient derrière pour la première fois sur le trou numéro 17 et ont vu Westwood manquer un putt court pour gagner le dernier trou.

Westwood, présent à sa dixième Ryder Cup cette semaine, a inscrit le trou numéro sept avec un putt de 40 pieds qui a permis de donner un coup d'avance à l'Europe et un autre putt long les a mis en confortablement en tête après une splendide approche de JB Holmes sur le neuvième trou.

Holmes, magique, a égalisé au trou numéro 13 et les deux bogeys européens au 17è ont placé les américains en tête au dernier trou.

« C'est une honte, » a déclaré Willett. « Je pense que nous avons fait de bons putts. Bien sûr les deux derniers avec le drapeau sont un peu difficiles, et c'est dommage que nous n'ayons pas pu en tirer partie avec deux jolis coups.

« Notre objectif est d'essayer de gagner les 12 matchs de demain. Lorsqu'on regarde les scores, personne n'est à 14½, alors la route est encore longue. »

Les États-Unis ont rapidement mené de deux dans le troisième match, après que Garcia voit son putt tourner autour du trou sur le troisième puis rate un court sur le quatrième. Un excellent coup d'approche de l'Espagnol sur le septième trou a réduit l'écart mais Mickelson a tiré un superbe putt sur le dixième trou avant que Garcia ne lui retourne la pareille au trou n° 12.



Plusieurs birdies sur le trou numéro 13 et le trou numéro 14- le premier après un énorme putt de Kuchar - ont donné le contrôle aux États-Unis, et même si Garcia a fait un birdie sur le trou numéro 16, les Américains ont gagné.

« J'ai le sentiment que nous avons tous les deux bien joué » a déclaré Garcia. « Ils ont bien joué mais n'ont pas gagné. Nous avons un peu laissé échapper la victoire avec tous les putts que nous avons manqués. Vous savez,ça se passe comme ça. Il faut saisir les opportunités quand elles se présentent pendant le match et à la Ryder Cup, si vous ne le faites pas, alors c'est plus difficile de gagner. »

Patrick Reed a réalisé la performance de la semaine en remportant six trous contre Rose et Stenson.

Le birdie de 25 pieds de Stenson sur le premier trou a permis à l'Europe de réaliser un bon début mais Reed a fait un birdie sur le cinquième trou puis a fait son approche du sixième trou avec un eagle.

Reed a enchaîné deux birdies, et alors que d'excellents putts de Stenson et Rose aux trous numéro 12 et 13 leur ont permis d'espérer, Reed a réalisé deux autres birdies aux trous numéro 14 et 15.



Le superbe coup gagnant de Stenson depuis un bunker sur le trou numéro 16 a relancé le suspense mais l'Europe n'a pas gagné le suivant.

« Il nous a offert un jeu incroyable, il était inspiré » Rose a dit de Reed. « Il nous a littéralement punis à chaque fois qu'il tenait un club dans sa main.

« Nous n'avons pas su répondre. Je n'étais pas dedans cet après-midi. Jouer quatre fois de suite est difficile, ils l'ont fait aussi. Que Patrick ait réussi à trouver cette énergie cet après-midi est tout bonnement incroyable.

« Demain nous allons sortir notre sélection et nous allons nous regarder d'homme à homme. Ça sera un face à face sur le premier tee, pas de partenaires, pas d'amis sur le parcours. Tout faire pour inscrire un point sur le tableau des scores. Ça sera la mission de tout le monde. »