Actualités importantes
Thomas Pieters en pleine action à Hazeltine
Actualités importantes

Europe

L'Europe se découvre une nouvelle idole avec Pieters

L'Europe rentre chez elle sans la Ryder Cup pour la première fois depuis huit ans, mais elle ramène avec elle une nouvelle star de la compétition.

Il y a seulement deux mois de cela, beaucoup auraient remis en question le choix de Thomas Pieters comme sélection du capitaine - puis une quatrième place aux Jeux olympiques, une finale aux D+D REAL Czech Masters, et une victoire au Made in Denmark lui ont valu sa place dans l'équipe.

Darren Clarke a cru en ce Belge percutant, au point de le mettre sur le terrain dès le premier matin, et si lui et le reste des Européens ont connu la défaite vendredi en foursome – défaite pour laquelle son partenaire Lee Westwood s'est responsabilisé –, passé ce point il n'a plus eu à douter.

En binôme avec Rory McIlroy en quatre-balles, ils ont vaincu Dustin Johnson et Matt Kuchar par 3 et 2 avant de se retrouver pour battre Phil Mickelson et Rickie Fowler par 4 et 2 dans les foursomes de l'après-midi.

À partir de là, ils accédaient au rang de paire incontournable de l'Europe et une victoire plus loin - cette fois 3 et 1 contre Johnson et Brooks Koepka dans le quatre balles, Pieters se retrouvait à un demi-point à peine du record européen de points marqués par un rookie, détenu conjointement par Paul Lawrie et Sergo Garcia (en 1999), et Paul Way in (en 1983).

Avec l'Europe en retard de 3½ points, Clarke a encore une fois cru en Pieters et l'a envoyé en troisième contre J.B. Holmes. Le joueur de 24 ans n'a pas déçu, revenant d'un écart de deux pour s'attribuer la victoire par 3 et 2.

Avec cette victoire, Pieters n'est pas seulement devenu le meilleur débutant de l'histoire de l'équipe européenne, il est également devenu le premier depuis Larry Nelson en 1979 à être le meilleur au score, toutes équipes confondues.

Le triple gagnant de l'European Tour est indéniablement passionné sur le terrain, mais il est d'un naturel calme une fois qu'il en sort, et il ne s'est pas laissé perturber par les acclamations.

« C'est un effort collectif, a-t-il déclaré. On gagne ensemble, on perd ensemble. J'ai bien joué cette semaine, mais malheureusement nous avons perdu. J'espère que la même équipe se réunira, dans deux ans.

«Je suis content d'avoir pu acquérir l'expérience de cette compétition en disputant cinq matchs. J'espère que cette expérience me servira pour la prochaine Ryder Cup.

Je ne me suis pas senti comme un débutant, et je pense que c'est une bonne chose. Surtout lorsque je jouais avec Rory, ça se passait très bien. Il m'a donné confiance pour aborder la journée. »

McIlroy, 27 ans, n'est âgé que de trois ans de plus que Pieters. Le deux pourraient former un duo européen pour les Ryder Cup des années à venir. En tout cas, c'est que McIlroy espère.

« J'ai un partenaire à mes côtés pour les 20 prochaines années, je ne le lâche plus, a-t-il affirmé. »

L'équipe européenne de Ryder Cup est assurément entre de bonnes mains.