Actualités importantes
Ce fut l'un des meilleurs matchs de tous les temps.
Actualités importantes

Europe 2016

Garcia contre Mickelson : le meilleur match de tous les temps ?

Il y a eu bon nombre de matchs en simple exceptionnels dans toute l'histoire de la Ryder Cup, mais aucun n'a égalé l'affrontement titanesque entre Sergio Garcia et Phil Mickelson lors du dernier jour de la 41è édition, au Hazeltine National.

Jacklin contre Nicklaus en 1969, Faldo contre Strange en 1995, Mickelson contre Rose en 2012 : tous de grands matchs de la Ryder Cup, c'est vrai, mais tous ces duels légendaires paraissent bien pâles comparés à cet enchaînement épique de birdies dans le Minnesota.

La Ryder Cup 2016 pourrait bien rester dans les mémoires comme l'histoire d'une rédemption pour Davis Love III qui a mené son équipe américaine vers sa première victoire dans le tournoi depuis 2008, quatre ans seulement après leur défaite lors du « Miracle de Medinah ». Le sixième match de dimanche restera dans les annales comme une véritable référence.

Garcia et Mickelson, qui s'étaient aussi rencontrés dans les simples il y a 12 ans, quand l'Espagnol l'avait emporté 3 et 2, ont été de nouveau confrontés ce dimanche pour réaliser une démonstration de scores fascinante.

Les adversaires ont en tout réalisé 19 birdies avec 18 coups sous le par et un score de 58 pour la meilleure balle.

Garcia n'a pas réalisé de bogey (un des deux seuls Européens avec une carte parfaite aux côtés de Martin Kaymer) tandis que Mickelson a effectué dix birdies (plus que n'importe quel autre joueur dimanche) et a même signé un score de 63 avec un putt en trois coups.

Finalement, après que Garcia ait égalisé le birdie final de son adversaire en réalisant avec sang-froid un coup de 15 pieds sur le dernier trou, chacun s'est retrouvé avec un demi-point. Incroyable !

C'était du vrai golf, à son niveau le plus divertissant et le plus étourdissant.

« C'était incroyable », a par la suite déclaré Garcia, tout essoufflé. « Il va de soi que faire moins neuf et terminer le match à égalité, ça laisse un goût amer. J'ai tout donné mais il faut admettre que Phil avait du répondant, il a bien joué. »

Concernant son putt qui a partagé le match, il a déclaré : « C'est clair qu'il y avait de la pression. Mais je me sentais plutôt à l'aise, c'est ce genre de moments que j'aime. C'est pour ça que je vis. »

« Cette semaine, on a dû me rappeler au moins 300 fois que je n'avais remporté aucun tournoi majeur, mais j'aime ces instants. J'aime être à la Ryder Cup. J'aime jouer pour mon équipe. J'aime jouer pour l'Europe. »

« Même si je n'ai jamais remporté de majeur, ça ne fait rien, parce que ces instants, personne ne peut me les enlever. »

Mickelson a été tout autant consterné par cette égalité et on lui a demandé s'il avait jamais vu un match comme celui-là.

« Certainement pas », a déclaré l'Américain. « En tout cas, aucun auquel j'ai pu participer. Ça a été un grand combat aujourd'hui et il y a eu beaucoup d'émotion. »

« C'était une bonne journée, on a réalisé pas mal de birdies ! Je me disais qu'on jouait vraiment bien tous les deux et c'était sûrement de cette façon que ça devait finir, par une égalité. »

Après huit défaites à la Ryder Cup au cours de ses 11 participations, Mickelson a pu davantage savourer le goût de la victoire avec son équipe.

« Je suis tellement fier de connaître ces hommes, de vivre ça avec eux, de partager ces émotions, et de pouvoir célébrer la victoire ce soir », dit-il.

« Une fois placée dans le bon contexte, l'équipe US a pu révéler son meilleur jeu. C'est pour cette raison qu'on peut ramener la Ryder Cup à la maison. »