Actualités importantes
Pieters manifeste sa joie pendant les matchs en quatre balles de samedi
Actualités importantes

Europe 2016

McIlroy et Pieters continuent d'impressionner

La paire Rory McIlroy/Thomas Pieters continue de montrer le chemin à l’Europe dans une session passionnante et de grande qualité de matchs en quatre balles pendant le deuxième jour de la Ryder Cup.

Le duo a remporté ses deux matchs ensemble jusqu’à présent sans jamais être à la traîne et était à huit coups en-dessous du par jusqu’au 11, menant Dustin Johnson et Brooks Koepka par trois.

Danny Willett et Lee Westwood étaient également en tête, à plus un contre JB Holmes et Ryan Moore après dix trous, mais l’Europe a pris du retard dans les matchs suivants alors qu'ils essayaient de rattraper l’avance des États-Unis à 5½-{[#2]}½.

Sergio Garcia et Martin Kaymer étaient à moins un contre Phil Mickelson et Matt Kuchar sur neuf trous tandis que Justin Rose et Henrik Stenson suivaient Patrick Reed et Jordan Spieth à moins trois après le huitième.

McIlroy et Pieters jouaient leur troisième match consécutif après leur victoire dans les matchs en quatre balles de vendredi lorsque McIlroy a posé un jalon au second trou en rentrant un putt de 35 pieds pour passer à plus un.

Stenson a ensuite rentré un putt de 25 pieds sur le premier trou, faisant passer l’Europe devant au quatrième match. Willett est passé à l’action en rentrant une approche sur un lie difficile, bien que cela lui ait seulement permis de partager le trou.

Les birdies volaient des deux côtés sur le parcours, et si Garcia n’a pas eu la chance d’en rentrer un pour un demi-trou sur le trois après que sa balle ait tourné autour du trou, il aurait été déçu d’en rater un petit au quatrième trou alors que les Etats-Unis passaient à plus deux dans le troisième match.

Le cinquième était jouable au driver et avec quatre grands frappeurs dans le match phare, il était probable que l’un d’entre eux en profiterait. C’est Pieters qui l’a fait, rentrant sa balle en deux et plaçant l’Europe à plus deux avec un eagle.

Un birdie de Reed sur le cinquième a remis les équipes à égalité dans le match phare, mais McIlroy et Pieters avaient des ailes, un par du belge leur permettant de passer à plus trois au huitième.

Lee Westwood avait le sentiment d’avoir laissé tombé Pieters pendant les foursomes de vendredi mais il s’est rattrapé samedi sur le septième en rentrant un putt de 40 pieds pour se placer à plus un avec Willett.

McIlroy a placé une approche fantastique lui laissant un putt inratable au neuvième alors que l’Europe passait à quatre trous d’avance dans le premier match, mais cette performance a été dépassée par celle de Reed au sixième, lorsque que l’effet rétro de l’approche du texan a ramené la balle dans le trou pour prendre un trou d’avance.

Garcia avait raté un petit putt pour combler le retard au sixième mais il a assuré au trou suivant, plaçant son approche à côté du trou alors qu’il n’y avait qu’un trou d’écart dans les trois derniers matchs.

Reed a vite renversé la vapeur avec une approche impressionnante sur le septième pour redonner deux trous d’avance aux USA et lorsque Holmes est arrivé tout aussi près sur le neuvième, le second match était à égalité.

La partie incroyable de Reed s’est poursuivie avec un autre birdie après un excellent départ au huit, mais il y avait de meilleures nouvelles pour l’Europe dans le deuxième match, Weswood rentrant de nouveau un très long putt au dixième trou pour se rapprocher d’eux.

Johnson a ensuite fait un birdie au 11 pour ramener l’avance européenne à trois dans le match de tête.