Actualités importantes
Phil Mickelson a réalisé dix birdies vers un demi-point mémorable avec Sergio Garcia
Actualités importantes

Europe 2016

Les États-Unis remportent à nouveau la Ryder Cup

La série de victoires de l’Europe dans la Ryder Cup est arrivée à sa fin, les États-Unis remportant le trophée pour la première fois en huit ans à Hazeltine National.

Les hommes de Darren Clarke abordaient cette compétition déterminés à conquérir un quatrième titre d'affilée, mais se sont rapidement retrouvés à la traîne après la déconvenue 4-0 lors de la session inaugurale et étaient menés 9½-6½. avant la dernière journée.

Le vainqueur de l'Open britannique Henril Stenson et les rookies Thomas Pieters et Rafa Cabrera Bello ont très rapidement marqué des points pour donner l'espoir d'une remontée spectaculaire, mais les succès des Américains Patrick Reed, Rickie Fowler, Brooks Koepka et Brandt Snedeker combinés au demi-points de Phil Mickelson ont placé la nation hôte aux portes de la victoire.

La victoire a été scellée avec la défaite de Lee Westwood face à Ryan Moore qui offre ainsi un retour en grâce au Capitaine américain Davis Love III après le miracle à Medinah en 2012 qui a vu une Europe menée 10-6 s'imposer lors de la dernière journée.

Zach Johnson et Dustin Johnson ont ensuite donné deux points supplémentaires aux États-Unis avant que Martin Kaymer ne viennent à bout de Matt Kuchar pour porter le score final à 17-11.

Rory McIlroy et Reed ont été les fer de lance de leur équipe tout au long de la semaine, produisant d'excellentes performances sur les neuf premiers trous lors de leur premier match, réalisant huit birdies et un eagle entre eux pour terminer le tournoi dans le par.

Les up-and-downs géniaux de Reed sur les [#0}]è et 16è ont permis à l'Américain de mettre la partie sur dormie deux vant que McIlroy remporte le 17è pour emmener la partie jusqu'au bout.

«Il a joué un golf incroyable toute la semaine et nous avons disputé neuf trous avant de grande qualité et je n'ai pas réussi à suivre le rythme pendant le reste de la partie», a déclaré McIlroy. «Bien joué Patrick. Il a été excellent toute la journée et a mérité de gagner.

"Sur l'ensemble de la semaine, les États-Unis méritaient bien évidemment de gagner, alors félicitations à eux.

«Il va de soi que nous sommes déçus, mais c'est une bonne chose pour le golf. Ce résultat préserve l'intérêt de la Ryder Cup avant la prochaine édition en France dans deux ans. Non que nous ayons besoin de sources supplémentaires de motivation, mais nous mettrons unpoint d'honneur à reprendre notre bien sur nos terres la prochaine fois».

Un putt fantastique sur le neuf a permis à Stenson de mener one up face à Jordan Spieth et il a conforté son avance au 11è et au 13è et grâce à un eagle sur le 16è ; le sort de la partie a été scellé lorsque l'Américain a envoyé la balle dans l'eau.

Pieters et JB Holmes étaient à égalité au milieu de leur partie, mais ce score ne reflétait pas fidèlement le déroulement de la partie. En effet, le Belge a du combler le retard concédé lors des deux premiers trous pour passer devant avant un birdie de Holmes au neuvième.

Pieters a ensuite porté son total de birdies de la journée à 7 grâce aux trous 11, 14 et 16 pour mettre la touche finale à une victoire avec panache, sa quatrième en cinq match pour des début en fanfare avec l'Europe.

«C'est différent lorsque vous jouez tout seul et que vous n'avez personne à qui taper dans la main ou à féliciter et que Rory n'est pas là pour vous tirer d'un mauvais pas», a-t-il déclaré. «Mais, je pense m'en être bien sorti et avoir remonté la penteaprès avoir accusé un retard de deux points au bout des deux premiers trous.

«Je suis content d'avoir pu acquérir l'expérience de cette compétition en disputant cinq matchs. J'espère que cette expérience me servira pour la prochaine Ryder Cup».

Cabrera Bello aussi a réalisé une première tonitruante et quitte Minnesota en tant que seul joueur européen invaincu.

«C'était très spécial», a-t-il déclaré. «J'ai une excellente équipe, de bons coéquipiers et ils ont tous tenu à m'expliquer comment les choses allaient se passer aujourd'hui. Je me suis senti d'humeur positive, très confiant et très heureux. J'ai réellement apprécié cette semaine et je suis heureux d'avoir rapporté un point à mon équipe».

Trois birdies sur les neuf premiers trous ont suffi à lui donner une avance de trois points à mi-cemin de son match contre Jimmy Walker et, même si le vainqueur de l'US PGA a remporté le dixième et le 12è, l'Espagnol a remporté les 13è et 16è pour ramener l'Europe à un point.

Cependant, les visiteurs étaient toujours en retard au tableau d'affichage et Justin Rose a été battu par Fowler avant que Koepka ne vienne à bout du Champion des Masters Danny Willett 5 et 4.

Sergio Garcia et Mickelson se sont séparés dos à dos, cumulant 19 birdies lors d'un affrontement au cours duquel l'avantage n'a jamais excédé un trou.

«C'était exceptionnel», a déclaré l'Espagnol. «Il va de soi que faire à moins neuf et terminer le match sur un score de parité, ça laisse un coût amer. Mais j'ai tout donné et je ne pense pas que j'aurais pu faire différemment. Phil était manifestement en réussite et a bien joué».

Snedeker s'est ensuite imposé face à andy Sullivan 3 et 1avant que Moore ne réalise un eagle au 16è et a remporté les 17 et 18 pour battre Westwood d'un trou et donner le trophée à son équipe.

Zach Johnson a surclassé Matthew Fitzpatrick 4 et 3 avant un succès one up de johnson face à Chris Wood laissant Kaymer et Kuchar seuls sur le parcours.

L'Allemand a offert une victoire de consolation à l'Europe, comblant un retard de trois trous pour remporter le neuvième, le 13è, le 14è et le 15è.

«Après sept ou huit trous, je me suis dit que l'issue se jouerait peut être sur les deux ou trois derniers matchs comme à Medinah, car nous étions encore dans le coup», a-t-il déclaré.

«Au final, l'important c'est que chacun marque son point et nous avons tous essayé ; nous nous sommes battus autant que nous avons pu et au final nous sommes déçus d'avoir perdu».