Actualités importantes
Danny Willett
Actualités importantes

Europe 2016

Le rookie Danny souhaite voir l'Europe s'imposer à la Ryder Cup

Danny Willett est convaincu que son statut de rookie ne l'empêchera pas de participer à la vie de la Ryder Cup et d'aider l'Europe à conserver le trophée lorsque les choses s'intensifieront au Hazeltine National dans trois semaines.

L'Anglais s'est qualifié automatiquement au sein de l'équipe de Darren Clarke, grâce à sa performance exceptionnelle à l'Augusta National et à sa première victoire de Grand Chelem au Masters de cette année, et il s'envole pour le Minnesota en tant que leader de la Race to Dubai.

Willett espère avoir une double raison de célébrer car son 29è anniversaire tombe le 3 octobre, le jour après la fin du tournoi de cette année, bien qu'il admette qu'il ne sera pas facile de s'imposer contre l'équipe américaine très motivée avec cinq autres rookies dans les rangs européens.

« Ça va être génial, a-t-il déclaré. J'ai dîné avec certains de plus anciens golfeurs et les rookies au Players Championship, et nous en avons un peu discuté.

« Ce sera ma première participation mais je ferai certainement partie du top dix mondial. Ce sera donc étrange en raison de mon gain de popularité au cours de ces 18 derniers mois.

« J'aurai certainement besoin que certains des golfeurs m'expliquent à quel point la situation sera tendue avec toute la pression, mais j'ai confiance en mes capacités.

« J'ai affronté et battu de nombreux Américains sur le PGA Tour et au WGC-Dell Match Play, il n'y a donc aucune raison de ne pas profiter de ces expériences, mais si je serai un rookie, pour inscrire un maximum de points pour Darren. »

L'équipe américaine, menée par Davis Love III, n'a pas remporté le principal événement du golf par équipes depuis le tournoi de 2008 à Valhalla, et les meilleurs souvenirs de Willett à la Ryder Cup sont ceux des trois dernières éditions, toutes remportées par l'Europe.

« Je me souviens avoir vu Leonard inscrire le putt à Brookline et tous les supporters envahir le green, a-t-il ajouté. Et je me souviens du deuxième coup de Monty au 17e, lorsque Seve était capitaine et qu'il essayait de lui expliquer comment frapper la balle.

« Mais je n'ai vraiment suivi de près que les trois dernières éditions, ces six dernières années, pas parce que j'avais l'opportunité de rejoindre l'équipe, mais parce que je venais de devenir pro et que je faisais partie du circuit.

« Ce sont les éditions que j'ai suivies de près et qui m'ont permis de découvrir le sentiment d'y participer, la première au Celtic Manor avec les cris et les acclamations de la foule, la même chose à Medinah et au Gleneagles pour la dernière.

« Le fait de voir ces golfeurs avec qui je joue aujourd'hui accomplir ces exploits et marquer l'histoire, ça vous donne véritablement envie de faire de votre mieux, et bien entendu de conserver la Ryder Cup en Europe. »