L'équipe
Chris Wood, Sergio Garcia et Andy Sullivan
L'équipe

Europe 2016

Garcia salue l'esprit de camaraderie des européens

Sergio Garcia participe à sa huitième Ryder Cup cette semaine, on peut donc dire que l'Espagnol sait ce qui se passe à huit clos en vue de stimuler le célèbre esprit d'équipe européen.

Au Hazeltine National Golf Club, l'Espagnol assurera un rôle de parrain alors que le camp de Darren Clarke comprend six rookies, et les golfeurs semblent déjà bien s'entendre sur le parcours et dans les vestiaires.

En conférence de presse mardi matin, lorsqu'on a évoqué que la camaraderie au sein de l'équipe européenne semble meilleure que celle du camp américain, Sergio a souligné le rôle de l'European Tour.

« Je pense que c'est lié à l'European Tour », a-t-il répondu.

« Je pense qu'au sein de notre Tour, les golfeurs sont plus proches. À l'European Tour, on partage des chambres avec d'autres golfeurs etc. Ce n'est pas vraiment comme ça ici, sur le PGA Tour.

« Je pense qu'on établit plus de liens sur l'European Tour. Mais attention, je trouve que le PGA Tour est un excellent Tour. C'est extraordinaire. Mais je dirais que c'est peut-être moins personnel que l'European Tour. Selon moi, c'est probablement l'une des raisons pour lesquelles nous créons plus facilement des liens étroits. »

Garcia se caractérise comme un fan de la Ryder Cup qui apprécie le tournoi bisannuel plus que d'autres, et son palmarès impressionnant renforce cette passion.

C'est donc sans surprise que l'homme de 36 ans a répondu aux récents commentaires de l'expert américain et ancien golfeur à la Ryder Cup Johnny Miller, qui a décrit l'équipe européenne de 2016 comme « la pire équipe depuis de nombreuses années ».

« Oui, c'est un facteur de motivation », a-t-il déclaré.

« Tout le monde a bien entendu sa propre opinion. Tout le monde a le droit d'avoir sa propre opinion, c'est ce qu'ils pensent, et c'est très bien pour eux. Mais nous savons ce que nous avons et c'est ce qui compte le plus pour nous.

« En fin de compte, on ne gagne pas la Ryder Cup avec des mots, vous savez. On la gagne sur le parcours. C'est là qu'on déterminera la meilleure équipe. »