Padraig Harrington avec le capitaine de la Ryder Cup Darren Clarke

Europe 2016

Harrington mise sur la jeunesse à Hazeltine

Padraig Harrington, vice-capitaine à la Ryder Cup, estime que le nombre de rookies au sein de l'équipe européenne pourrait donner de l'énergie aux hommes de Darren Clarke contre des adversaires américains plus expérimentés.

Le triple champion en Grand Chelem, qui participe au Porsche European Open cette semaine avant de se rendre au Hazeltine National, a participé à sa première Ryder Cup en 1999 dans une ambiance tendue au club de golf de Brookline.

Avec six golfeurs qui participeront à leur première Ryder Cup dans le Minnesota la semaine prochaine, Harrington estime que ce scénario pourrait jouer en faveur de l'Europe, qui cherche à décrocher son quatrième titre consécutif.

« Le fait d'avoir des rookies apporte de l'adrénaline et de l'enthousiasme à l'équipe, a déclaré l'Irlandais. Comme nous avons pu le constater au sein des équipes européennes par le passé, si on les gère bien, ils jouent à merveille, mieux que jamais même, et ils font toute la différence.

« J'ai pu le voir de mes propres yeux, quand les rookies s'appuient vraiment sur les anciens, ils se détendent et jouent un grand jeu, il y aura donc une dynamique intéressante dans notre équipe. »

Harrington a révélé que malgré un contact constant entre les vice-capitaines et Clarke, aucun partenariat n'a encore été établi.

L'homme de 45 ans a indiqué que plusieurs facteurs doivent être pris en compte avant de pouvoir finaliser quoi que ce soit.

« Nous parlons des partenariats, des foursomes, des parties en quatre balles, de qui peut jouer avec qui et de qui veut jouer avec qui », a-t-il déclaré.

« Cela dépendra beaucoup de ceux qui jouent bien durant les manches d'entraînement. Il faut aussi prendre en compte le fait que beaucoup de golfeurs ne sont pas impressionnants à l'entraînement, puis ils sont bien là le vendredi matin.

« Il y a de nombreux aspects qui entrent en jeu. Rien n'est assuré à cette étape et les partenariats ne sont pas encore établis. Nous avons une assez grande marge de manœuvre, et c'est très bien. »