Actualités importantes
Ryder Cup
Actualités importantes

Europe

Combien de points faut-il pour remporter la Ryder Cup ?

Depuis 1979, il faut remporter 14½ points sur 28 disponible pour gagner la Ryder Cup.

Le nombre de points disponibles à la Ryder Cup est le même depuis l'édition organisée au Greenbrier, affrontant la nouvelle équipe européenne aux États-Unis il y a 39 ans.

Durant ce tournoi, l'équipe à domicile s'était imposée face à l'Europe 17-11, alors que deux ans auparavant, elle avait gagné avec un score de 12½ à 7½, avec 20 points disponibles.

La marge de victoire la plus importante est de neuf points, exploit réalisé par les États-Unis en 1981, et par l'Europe en 2004 et en 2006, avec un score de 18½ à 9½.

Depuis l'inclusion des golfeurs européens à l'équipe de Grande-Bretagne et Irlande en 1979, il n'y a eu qu'un seul partage, et sept éditions ont été remportées par un point seulement.

Le partage, atteint au Belfry en 1989, est dû à la victoire de José Maria Cañizares en simple contre Ken Green avec 1 trou d'avance, permettant ainsi à l'Europe de prendre une avance 14-10 et d'ainsi assurer à l'équipe de conserver la coupe, avec quatre matchs restants. Les Américains remportèrent les quatre dernières parties, avec Curtis Strange s'imposant face à Ian Woosnam avec 2 trous d'avance pour atteindre le partage, une faible consolation.

Après s'être inclinée lors de ses deux premières participations à la Ryder Cup, par six points (1979) et neuf points (1981), l'équipe européenne avait perdu par un seul point en 1983. L'équipe a remporté sa première Ryder Cup deux ans plus tard, en 1985, au Belfry, avant de s'imposer, deux ans après, contre les Américains chez eux pour la première fois en 60 ans d'histoire de la Ryder Cup.

Les trois éditions de la Ryder Cup organisées entre 1995 et 1999 ont été décidées par un seul point, avec deux titres pour l'Europe et un triomphe américain en 1999. En 2010, le Ryder Cup s'est jouée à un seul match, lors duquel Graeme McDowell avait remporté le dernier point afin d'assurer une victoire 14½ à 13½ en s'imposant 3 & 1 face à Hunter Mahan.

Deux ans plus tard, Martin Kaymer remportait le 14e point de l'Europe, complétant ainsi l'une des remontées les plus remarquables de l'histoire de la Ryder Cup ; l'Europe était en effet menée 6-10 avant de s'imposer 14½ à 13½ lors de ce qu'on appelle désormais le Miracle de Medinah. Tiger Woods avait perdu son dernier trou face à Francesco Molinari, partageant ainsi la partie et offrant la victoire à l'Europe.