L'équipe
Lee Westwood
L'équipe

Europe 2016

Pour Westwood, c'est l'équipe qui compte plus que tout

Lee Westwood pourrait bien voir ses records chuter à Hazeltine National mais il endurererait volontiers une semaine difficile sur le plan personnel si cela permet à l'Europe de remporter la Ryder Cup pour la quatrième fois consécutive.

L'Anglais se prépare à participer à sa dixième Ryder Cup, rejoignant ainsi Chrity O'Connor Sr et Bernhard Langer dans les nombres à deux chiffres, à une seule participation de moins que Sir Nick Faldo.

Il devra encore patienter au moins deux ans avant d'égaler le nombre de Faldo, mais s'il joue toutes les session dans le Minnesota, il rejoindra le sextuple champion en Grand Chelem avec 46 matchs, et s'il remporte 2½ points, il dépassera Faldo à la tête du classement du nombre de points remportés pour l'Europe.

L'homme de 43 ans apportera son expérience à une équipe qui comprend six rookies mais il serait parfaitement satisfait de laisser l'un de ses jeunes coéquipiers récolter les éloges, tant qu'il remporte son huitième trophée.

« Je mentirais si je disais que je ne voulais pas dépasser le record de Nick, car tous les sportifs veulent décrocher des records, a-t-il déclaré. C'est ce qui nous motive tous, le fait d'être en mesure de dire qu'on est le meilleur dans quoi que ce soit.

« Mais si je devais choisir entre ne remporter aucun point et une victoire européenne à la Ryder Cup, je choisirais naturellement la deuxième option avant de battre le record de Nick ou de m'en approcher. L'équipe passe avant tout cette semaine. »

Ancien numéro un mondial, Westwood compte trois top dix à l'European Tour cette saison, dont une deuxième place à égalité au Masters Tournament, mais le capitaine Darren Clarke a admis que son expérience et sa forme sont entrées en compte dans la sélection de Westwood.

L'homme aux 23 victoires sur l'European Tour ne pense pas que la présence de six rookies au sein de l'équipe européenne aura un impact négatif, tout particulièrement lorsque deux de ces rookies sont des champions au Masters et au BMW PGA Championship.

« Ce ne sont certainement pas des rookies comme je l'étais au premier tee en 1997 avec Faldo, a-t-il ajouté. Je n'avais jamais beaucoup joué aux États-Unis ou dans des grands tournois du monde entier.

« De nos jours, les rookies sont des champions en Grand Chelem, ce sont des golfeurs qui ont déjà régulièrement très bien joué aux États-Unis et sur les grandes scènes.

« Oui, c'est leur première Ryder Cup, même il ne s'agit pas du tout du même type de rookie que je l'étais en 1997 au premier tee. Ils semblent beaucoup plus mondains et expérimentés.

« Cela semble tout simplement avoir énormément changé depuis ma première participation en 1997. C'est la raison pour laquelle il faut un mélange de rookies et de vétérans, si on peut les appeler comme ça.

« On essaie de les faire commencer en douceur. Nos rookies ont énormément de succès et ils sont prêts à jouer quand on le leur demande au fil des ans. »

Le vainqueur de la veste verte Danny Willett est l'un de ces rookies à la Ryder Cup cette semaine et il estime que l'expérience de Westwood sera très précieuse.

« C'est sa dixième Ryder Cup, a-t-il expliqué. Il se rapproche du record de Faldo. Le fait de posséder un joueur comme lui au sein de l'équipe, qui joue très bien, est un atout exceptionnel pour l'équipe européenne. »