Actualités importantes
Rory McIlroy tentera de remporter une quatrième Ryder Cup consécutive à Hazeltine
Actualités importantes

Europe 2016

McIlroy espère marquer l'histoire européenne de la Ryder Cup à Hazeltine

Rory McIlroy est un peu spécial, et ce n'est pas un secret, lorsqu'il s'agit de laisser tomber la petite balle blanche en dessous du niveau du sol. Et cela dure depuis presque 27 ans qu'il est sur la planète Terre.

Mais le joli calice doré que constitue le trophée Samuel Ryder peut jouer des tours aux plus grands. Et même l'un des plus prodigieux talents européens est le premier à admettre que la Ryder Cup propose tout autre chose en matière de tournoi de golf.

Il y a peu de choses qui indiquent aussi bien l'échelle de pression qu'impose la Ryder Cup que l'aveu de McIlroy de n'avoir pas eu l'impression de faire partie des leaders de l'équipe européenne, et ce, même après avoir remporté deux tournois de Major et avoir été meilleur joueur du monde, comme à Medinah il y a quatre ans.

Quatre années se sont écoulées depuis ce miraculeux week-end à Medinah ; McIlroy n'est plus le même animal. Plus âgé, plus sage, plus en forme, plus puissant et plus résistant que jamais (après avoir remporté deux autres tournois majeurs et une autre Ryder Cup), le garçon est devenu l'homme qui va chercher à inspirer l'équipe européenne de Darren Clarke pour décrocher une quatrième victoire consécutive historique au sein du melting-pot qui définit la Ryder Cup.

« J'ai envie d'être la personne qui pourra inspirer l'équipe et j'espère également pouvoir nous mettre rapidement à l'abri afin que mes coéquipiers me suivent et, par chance, nous pourrions ainsi décrocher une autre Ryder Cup, » a déclaré le joueur d'Irlande du Nord. Il est de retour à son meilleur niveau après avoir gagné le championnat de la Deutsche Bank sur le PGA Tour américain grâce à un récent changement au niveau de son putt. Cela lui a permis de revenir pour remporter le Tour Championship de dimanche et la FedEx Cup.

« Mon rôle a beaucoup changé au sein de la Ryder Cup, » a-t-il déclaré « Je n'étais pas à l'aise à la Ryder Cup au Celtic Manor en 2010 ni même à Medinah en 2012. J'avais l'impression que, malgré le fait d'être numéro un mondial à Medinah en 2012, et après avoir remporté un tournoi majeur puis quelques victoires sur la FedEx Cup, je n'étais toujours pas le leader de l'équipe.

« J'étais encore un peu réservé, ce n'est donc qu'en revenant à Gleneagles pour la Ryder Cup en tant que Numéro Un Mondial que je me suis senti mieux, j'ai pensé « maintenant, je dois prendre mes responsabilités », et je dois devenir le leader de l'équipe désormais. Je me suis senti plus à l'aise dans ce rôle à Gleneagles, j'espère donc qu'il en sera de même la semaine prochaine. »

Le rôle de capitaine endossé par Clarke est une autre raison sérieuse qui donne envie à McIlroy d'être une source d'inspiration à Hazeltine.

Deux des plus grands sportifs d'Irlande du Nord, McIlroy a rencontré Clarke lorsqu'il n'était encore qu'un jeune d'Hollywood aux cheveux bouclés, tout le monde disait qu'il était le nouveau grand talent depuis Tiger. Clarke est devenu une sorte de mentor pour le jeune Rory et il était toujours là pour donner des conseils en matière de golf à la famille McIlroy.

Il a déclaré : « Darren Clarke est un grand capitaine et je pense que ce sera super pour moi de jouer dans son équipe dans une Ryder Cup. Je connais Darren depuis bientôt 20 ans, alors le fait de jouer dans une Ryder Cup avec lui comme capitaine va être très particulier pour moi au niveau personnel.

« J'ai l'impression que si je suis en mesure de sortir là-bas et de mener par exemple pour reproduire ce que j'ai réalisé à Gleneagles, je pourrais alors jouer un rôle important dans l'équipe. Ce ne sera pas aussi simple la semaine prochaine puisque nous ne jouons pas à la maison mais, comme je l'ai dit auparavant, j'ai vraiment envie d'être l'homme qui sera la source d'inspiration de l'équipe. »