Notre histoire
Rafa Cabrera Bello et Danny Willett
Notre histoire

Europe 2016

Débuter en Ryder Cup : 12 moments inoubliables

Avec six golfeurs qui feront leur première apparition pour l'Europe à la Ryder Cup au Hazeltine National à la fin du mois, RyderCup.com a fouillé les archives pour trouver 12 moments mémorables de rookies au fil des ans.

Darren Clarke a sélectionné Thomas Pieters, l'équipe Europe comporte à présent le nombre le plus élevé de joueurs débutants depuis 1999 pour une Ryder Cup ne se déroulant pas à domicile, que ce soit pour les deux équipes. Le Belge sera rejoint par d'autres débutants dans le Minnesota : Rafa Cabrera Bello, Matthew Fitzpatrick, Andy Sullivan, Danny Willett et Chris Wood.

Le manque d'expérience n'est pas nécessairement un frein et peut avoir un impact immédiat dans cette compétition biennale, comme le montrent les performances suivantes...

1977: Sir Nick Faldo

L'homme qui allait devenir l'un des plus grands joueurs de l'histoire de la Ryder Cup a débuté sa carrière en beauté dans cette compétition transatlantique. Âgé de tout juste 20 ans et 59 jours, Nick Faldo était à l'époque le plus jeune joueur à participer à la Ryder Cup. Il a vite fait oublier son jeune âge en inscrivant trois points en trois matchs. Et, ce qui est encore plus impressionnant, il a battu lors des simples Tom Watson, le champion en titre des Masters et de l'Open.

1987: José María Olazábal

José María Olazábal a débuté à la Ryder Cup dans la première équipe Europe à gagner sur le sol américain. Muirfield Village, dans l'Ohio, a vu la naissance de l'un des plus grands partenariats de l'histoire lors de la Ryder Cup. Olazábal était pour la première fois en partenariat avec son compatriote Seve Ballesteros, remportant cette année-là trois points sur quatre matchs joués ensemble. Ils ont au total joué 15 fois ensemble, remportant 12 points lors de ces partenariats.

1995: Philip Walton

Accusant un retard de deux points avant les simples du dimanche, la compétition de 1995 a été remportée par le débutant irlandais Philip Walton, qui a marqué le point essentiel à la victoire en battant Jay Haas d'un point. Bernard Gallacher, capitaine pour la troisième fois, le serra dans les bras pour le féliciter.

1999: Sergio Garcia

À la fin du XXe siècle, Sergio Garcia, alors âgé de 19 ans, est devenu (et est toujours) le plus jeune joueur de l'histoire de la Ryder Cup dans une ambiance hostile à Brookline, à Boston. Garcia, très exubérant, a joué les cinq sessions en tapant dans les mains de ses coéquipiers, remportant 3½ points aux côtés du Suédois Jesper Parnevik. La seule défaite de l'Espagnol fut face à Jim Furyk lors des simples du dimanche.

1999: Paul Lawrie

La même année, il fut attribué à un autre débutant, Paul Lawrie, l'une des actions les plus redoutées et stressantes du golf : frapper le premier tee shot de la Ryder Cup. Aux côtés de Colin Montgomerie lors des premiers foursomes, le champion de l'Open de la même année a balayé une pression immense en envoyant son drive droit dans le fairway. « Lorsque je suis arrivé au tee, j'étais nerveux comme jamais, a déclaré Lawrie. Des milliers de personnes se tenaient autour et je savais que des millions de personnes regardaient la télévision. Il y a eu de nombreux coups étonnants, aussi j'étais assez fier de moi. Mickelson a raté le fairway d'environ 50 yards.»

2002: Phillip Price

À égalité à huit points avant les matchs en simple au Belfry, le capitaine Sam Torrance décida de sortir du terrain le noyau dur de ses meilleurs joueurs, ce qui fut une bonne décision car l'équipe Europe remporta la compétition. Un des moments forts de cette journée vint du débutant Phillip Price, qui battit Phil Mickelson à 3 et 2 lors des simples, causant une célébration intense, le Gallois en convulsant presque de joie pure.

2002: Paul McGinley

Capitaine exceptionnel il y a deux ans, Paul McGinley s'est également fait remarquer lors de ses débuts à la Ryder Cup en 2002, mettant un putt mémorable et décisif sur 12 pieds, traversant le 18è green du Belfry pour marquer un demi-point contre Jim Furyk qui assura la victoire de l'Europe - trois ans après la cuisante défaite de Brookline.

2006: Henrik Stenson

Henrik Stenson, qui participe cette année pour la quatrième fois à la Ryder Cup, a fait forte impression lors de sa première participation, battant Vaughn Taylor à 4 et 3 lors des simples du dimanche. Il a également mis le putt gagnant au K Club quelques instants après que Luke Donald s'est assuré que la Ryder Cup reste dans les mains de l'équipe Europe.

2008: Justin Rose

Justin Rose a remporté trois points sur quatre matchs lors de ses débuts à la Ryder Cup au Valhalla, il y a huit ans. Malgré la défaite de l'Europe dans le Kentucky, J. Rose a terminé la compétition en faisant des étincelles - l'Anglais n'a perdu qu'un trou lors des simples du dimanche face à Phil Mickelson, un des meilleurs joueurs américains, gagnant à 3 et 2.

2012: Nicolas Colsaerts

Nicolas Colsaerts a effectué une des performances de débutant les plus commentées de ces dernières années. Il a joué lors de son premier match en Ryder Cup contre Tiger Woods, gagnant de 14 grands championnats, et contre Steve Stricker : une rencontre en foursome jouée aux côtés de Lee Westwood, qui joue de façon très précise. Le Belge a immédiatement balayé toute nervosité de premier jour avec huit birdies et un eagle qui lui ont permis de remporter le dernier trou. Tiger Woods, très étonné, a déclaré par la suite : « Nicolas a un des meilleurs putts que j'ai jamais vu. »

2014: Victor Dubuisson

L'énigmatique Français Victor Dubuisson est demeuré invaincu lors de ses débuts à la Ryder Cup à Gleneagles il y a deux ans. Il a remporté 2½ points sur trois matchs y compris lors de deux foursomes remportés aux côtés de Graeme McDowell - gagnés par un combiné de 8 et 6 - et un match à égalité lors des simples finaux du dimanche de la Ryder Cup 2014 contre Zach Johnson. « Graeme a été fantastique depuis notre arrivée ici, a déclaré Dubuisson sur le sentiment unique de camaraderie qu'inspire cette compétition. Lors de ces derniers mois et bien entendu lors de ces quatre derniers jours, il a été extraordinaire avec moi. Je pense qu'il est très difficile de gérer son stress et sa nervosité avant de frapper son premier tee lors de sa première Ryder Cup, mais j'ai vraiment essayé de faire de mon mieux pour lui. »

2014: Jamie Donaldson

Après avoir établi un partenariat solide avec Lee Westwood, remportant deux points sur trois matchs aux côtés de l'Anglais, le débutant Jamie Donaldson a inscrit sa contribution décisive à la compétition de 2014 dans les annales de la Ryder Cup. Lors des simples du dimanche, Donaldson a frappé le coup qui a assuré une nouvelle victoire à l'Europe lors de la Ryder Cup - un cocheur d'allée de 146 yards à un pied du par-4 du 15è trou, battant Keegan Bradley à 5 et 3. Ce moment de génie du Gallois, qui a causé de vives célébrations de la part des fans européens et des joueurs en Écosse, a été voté Coup du Tour européen de l'année 2014.