L'équipe
Images sport USA Today
L'équipe

USA 2016

3 bleus européens à surveiller à la Ryder Cup

L'Europe a dominé à la Ryder Cup au cours des deux dernières décennies, avec trois victoires consécutives et 8 titres sur 10. Les rookies ont joué un rôle important dans le succès de l'équipe et le capitaine Darren Clarke s'appuiera à nouveau sur eux ce week-end à Hazeltine.

La moitié de l'équipe européenne (6 membres sur 12) participe à sa première Ryder Cup. Mais ce n'est pas comme s'ils manquaient d'expérience. Ils totalisent 18 victoires sur l'European Tour, dont la victoire de Danny Willett au Masters en avril et celle de Chris Wood au BMW International en mai.

Clarke comptera peut-être sur les vétérans pour soutenir l'Europe lors des quatre balles et des foursomes vendredi et samedi. Mais il aura besoin de la contribution des rookies. Voici trois rookies à suivre à Hazeltine.

Matthew Fitzpatrick

Le champion de l'U.S. Amateur de 2013 n'a que 22 ans, mais il compte déjà deux victoires sur l'European Tour, dont une performance impressionnante au Nordea Classic en juin.

Fitzpatrick, l'ancien n° 1 mondial en amateur, arrive dans le Minnesota très en forme, et il espère emboîter le pas à Jose Maria Olazabal (1987), Henrik Stenson (2006) et Justin Rose (2008) et offrir la victoire à l'Europe lors de sa première participation à la Ryder Cup.

Fitzpatrick est 10è de l'European Tour en termes de green en régulation, ce qui pourrait faire de lui un bon partenaire en foursome. Il a également décroché la septième place à égalité au Masters en avril.

Thomas Pieters

Le Belge de 25 ans a joué au golf à l'université d'Illinois et il arrive à Hazeltine en grande forme.

Il a terminé quatrième aux Jeux olympiques, deuxième au Czech Masters et il a remporté le tournoi Made in Denmark le 28 août, avec une dernière manche en 65 coups pour finir à 17 coups sous par. Pour ses quatre derniers tournois, il est à 45 coups sous par.

Classé 42è à l'Official World Golf Ranking, Pieters est très puissant (16è en distance au drive) et son jeu convient bien à Hazeltine, selon Miller.

Il compte quatre top trois à l'European Tour cette saison et trois victoires au cours de sa carrière. Mais il va falloir qu'il ait une bonne semaine au putt (il est 92è aux putts par green en régulation à l'European Tour).

Danny Willett

L'Anglais a remporté le Masters lorsque Jordan Spieth a vacillé à la deuxième moitié du parcours et il a dominé un parcours difficile au Dubai Desert Classic.

Il mène la Race to Dubai de l'European Tour et son jeu compte peu de points faibles. Willett est 19è du Tour en termes de green en régulation, 15è aux putts par green en régulation et 13è en sand save.

Il a également remporté deux points sur trois à l'Eurasia Cup plus tôt cette année.

À 28 ans à peine, Willett devrait aider l'Europe à compenser pour l'absence des vétérans à la Ryder Cup Ian Poulter et Graeme McDowell.