Actualités importantes
Tony Finau est l'une des options pour la dernière sélection de Furyk. (PGA of America)
Actualités importantes

USA 2018

Le capitaine de la Ryder Cup Jim Furyk ne manque pas d'options de choix pour sa sélection finale

PHILADELPHIE - Il ne reste qu'une seule pièce manquante à Jim Furyk pour compléter le dispositif de l'équipe américaine 2018 de Ryder Cup, et il ne manque pas de solutions. Quelle est la direction que le capitaine prendra avant d'annoncer l'identité de son 12e homme lundi matin, après le BMW Championship ?

Avec 11 membres de l'équipe déjà établis et le déplacement de l'équipe à Paris dans 18 jours pour la 42e Ryder Cup au Golf National, Furyk optera-t-il pour un joueur avec une paire spécifique en tête ? Ou choisira-t-il un golfeur en grande forme pour le moment ?

« Un peu des deux, a déclaré Furyk mardi matin. Je choisirai en fonction du jeu, un golfeur qui est actuellement en forme, mais il faudra absolument qu'il convienne au reste de l'équipe. Nous avons une idée très claire pour 11 paires, et ce joueur devra correspondre à une place particulière afin que tout fonctionne.

EN SAVOIR PLUS : Les raisons d'aimer les trois sélections du capitaine Jim Furyk

« C'est un point sur lequel nous allons nous pencher, bien que nous en ayons déjà discuté, et travailler plus sérieusement cette semaine afin de nous assurer d'être confiants au sujet de cette sélection lundi. »

L'un des candidats en forme ces derniers mois est Tony Finau, le golfeur puissant de 28 ans originaire de l'Utah. Finau ne compte qu'une seule victoire sur le PGA Tour (Puerto Rico Open de 2016) et il n'a jamais participé à la Ryder Cup, mais lorsque Furyk a participé au PGA Championship de Bellerive à ses côtés, il en est revenu très impressionné.

Finau avait inscrit 10 birdies lors de la seconde manche du PGA, où il jouait dans le même groupe que le capitaine. Ces deux dernières semaines, Finau a terminé deuxième au Northern Trust (s'inclinant face à Bryson DeChambeau, sélectionné par le capitaine) et quatrième au Dell Technologies, au TPC Boston.

EN SAVOIR PLUS : Profitez de la boutique officielle de la Ryder Cup 2018

« Honnêtement, au vu de mes belles performances chaque semaine, il devient de plus en plus difficile de ne pas me sélectionner, a déclaré Finau à Golf Channel suite au Dell lundi. Ce n'est pas moi qui choisis, je ne fais que jouer. J'ai très bien joué ces deux dernières semaines, et si c'est ça qui compte pour la sélection (de Furyk) pour la Ryder Cup, et (si) c'est ce qu'il attend de ses sélections, je pense qu'il sera difficile de m'ignorer. »

Xander Schauffele, champion du Tour Championship l'année dernière, est un autre jeune qui pourrait être sélectionné. Le golfeur de 24 ans a affiché deux belles performances lors de grands événements cette saison, partageant la deuxième place du Players et de l'Open Championship, bien que son jeu ait ralenti depuis Carnoustie.

« Je ne sais pas car je n'ai jamais fait partie d'une équipe... mais le fait de représenter son pays et de chercher à atteindre le même objectif que les autres, la camaraderie semble véritablement extraordinaire, d'après ce que j'ai vu, a dit Schauffele à la PGA. Participer à cette ambiance serait vraiment très spécial. »

Avec deux titres remportés la saison dernière, Schauffele complétait le groupe de Furyk et Finau aux deux premières manches du PGA Championship, et Furyk a également apprécié ce qu'il a pu observer du jeu de Schauffele.

EN SAVOIR PLUS : Les victoires les plus légendaires à la Ryder Cup

« Xander est un joueur complet, a déclaré Furyk. Il a très mal démarré le tournoi mais ne s'est pas laissé démoraliser... Ils m'ont tous deux montré beaucoup de bonnes choses. »

En choisissant DeChambeau, Phil Mickelson et Tiger Woods pour ses trois premières sélections mardi, Furyk a opté pour les golfeurs qui avaient terminé aux 9-11e places, respectivement, du dernier classement, après le PGA Championship. Les cinq joueurs suivants : Schauffele (12e), Matt Kuchar (13e), Kevin Kisner (14e), Finau (15e) et Kyle Stanley (16e).

Furyk compte déjà deux rookies dans son top 11 (Justin Thomas et DeChambeau), et il pourrait opter pour un joueur expérimenté, comme l'a fait son homologue européen Thomas Bjorn pour l'Europe mercredi matin. Bjorn, qui disposait de cinq rookies parmi les huit golfeurs qualifiés d'office, devait sélectionner quatre joueurs et il a opté pour des experts de la Ryder Cup. Bjorn a complété son équipe avec Paul Casey, Sergio Garcia, Ian Poulter et Henrik Stenson, qui ont tous déjà remporté la Ryder Cup.

PROFIL DE JOUEURS : Tiger Woods | Phil Mickelson | Bryson DeChambeau

Vers qui Furyk pourrait-il se tourner s'il souhaite ajouter de l'expérience à son équipe ? Kuchar, qui a fait partie de chaque équipe nationale des États-Unis depuis 2010, et Zach Johnson, qui a participé deux fois à la Ryder Cup, ont été écartés d'une sélection potentielle mardi lorsque Furyk a annoncé qu'ils feraient partie de ses vice-capitaines. Ils rejoignent ainsi Davis Love III, Steve Stricker et David Duval.

Kisner n'a jamais participé à la Ryder Cup, mais il faisait partie de l'équipe pour la Presidents Cup l'année dernière, où il a été efficace avec Mickelson. Imaginons que Brandt Snedeker remporte le BMW Championship cette semaine, il aurait alors remporté deux titres ce mois-ci (Snedeker a enregistré une carte de 59 lors de sa victoire au Wyndham Championship) et il a déjà participé à la Ryder Cup. De plus, Kisner et Snedeker pourraient améliorer l'une des faiblesses du jeu de l'équipe américaine. Kisner est 12e en termes de coups gagnés au putting, et Snedeker est 16e. Parmi les membres de l'équipe actuelle de Furyk, seuls Webb Simpson et Dustin Johnson les dépassent.

« Je pense que nous disposons d'excellentes options au sein de l'équipe, a conclu Furyk. Et il nous reste des bonnes options pour lundi. »

Plus qu'une sélection avant que les États-Unis ne soient prêts à se rendre à Paris.